ON PARLE DE NOUS

Le Nouvel Observateur, mars 2013

Le Nouvel Observateur, Mars 2013
LA CAPELETTE
Ancien 1900 – 2500 € / m2
Neuf 2650 – 3700 € / m2
C’est reparti ! Les travaux d’aménagement de la place du Palais Omnisports sont déjà bien engagés et le feu vert a été donné au futur centre commercial Bleu Capelette qui accueillera à l’horizon 2015 quelque 80 boutiques et un multiplexe de douze salles. Le déplacement du centre de transfert des ordures ménagères qui retardait le lancement de la ZAC de la Capelette a lui été résolu. A terme, ce sont 2000 logements neufs pour partie en accession sociale qui seront construits en lisière  des futurs Jardins de Bonnefoy qui prolongeront le Parc du 26è Centenaire. « La suppression fin 2012 des droits d’enregistrement réduits dans le cas de reventes de logements de moins de cinq ans affecte les ventes de ces biens qui ont du mal à se vendre à un prix supérieur à 3000 € / m2 », relève Samuel de Saint Laurent, d’ERA ADEQUAT IMMO. Dans le parc ancien des années 1960-70, les appartements de 3 et 4 pièces plafonnent entre 2000 et 2200 € / m2, mais cotent un peu plus dans le cas de petites surfaces. Un 2-pièces de 56 m2 avec balcon des années 1970 sans ascenseur s’est vendu 135000 €, soit 2410 € / m2.
© Sophie Bonis

Le point, 21 mars 2013
"A Marseille, le marché déprime"
La cité phocéenne a beau avoir été promue capitale européenne de la culture, son marché immobilier déprime avec, selon les quartiers, 20 à 30 % de ventes en moins dans l'ancien. Emploi, revenus, fiscalité, retraites... L'inquiétude plombe le moral des Marseillais.
"Les acquéreurs craignent le chômage et les lendemains qui déchantent", confirme Stéphanie Bourelly, chez Era Chave. Mais, pour elle, d'autres éléments paralysent le marché. La réforme des plus-values de l'an dernier a conduit des propriétaires à retirer leurs biens de la vente de peur d'être trop taxés."Résultat, il y a moins d'offre, ce qui, mécaniquement, diminue l'engouement des acquéreurs", précise Henri Perret, chez Laforêt.
Les Marseillais à revenus modestes se contentent aussi de petites surfaces. Tel ce jeune couple en quête d'un 2-pièces dans le 7e arrondissement."Nous attendons un enfant mais n'avons pas les moyens d'acheter plus de 40 m2 dans notre quartier favori." D'autant que le coup de pouce du PTZ+ a été supprimé dans l'ancien. Certes, ce jeune couple bénéficie de taux d'intérêt très bas. Selon le courtier Cafpi, on peut décrocher du 2,60 % sur 15 ans, 2,90 % sur 20 ans et 3,10 % sur 25 ans. Mais, malgré la baisse de production des crédits immobiliers, les banques scrutent toujours les dossiers à la loupe.
 
« La Cote par quartiers »
 
Les familles avec enfants apprécient aussi le 9e et des quartiers comme Mazargues, Sainte-Marguerite, dont les prix, qui avaient beaucoup grimpé ces dernières années, opèrent un sensible réajustement (- 6,2 %)."Aujourd'hui, les acquéreurs potentiels sont rares", note Samuel de Saint Laurent, responsable de l'agence Era Adéquat Immo, avenue de la Capelette.
© Colette Sabarly, Le Point

La vie Immo, 28 juin 2012




Le Nouvel Observateur, Mars 2012



L'expansion, 25/01/2012 - Immobilier à MARSEILLE 10è, 11è et 12è

CONTACTEZ NOUS
PLUS D'INFORMATIONS

Tous les champs sont obligatoires

Vos données personnelles sont collectées par ERA France ou par les agences franchisées ERA concernées par votre demande, dans le but notamment, de vous apporter des renseignements, de vous communiquer nos offres de biens à vendre, de vous proposer une estimation de votre bien, et sont conservées pendant la durée maximale prévue par la loi. Vous bénéficiez d'un droit de d'accès, de rectification, d'effacement, de modification et de portabilité de vos données.
Vous pouvez exercer ces droits à tout moment en écrivant à samuel@adequat-immo.com ou à l'adresse : ERA France, 18 rue Mansart, 78000 Versailles, ou à l'agence destinataire de votre demande. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales. Si vous ne souhaitez pas être démarché par téléphone vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique sur le site www.bloctel.gouv.fr.